Avertir le modérateur

07/07/2014

LA FERME ELECTRIQUE 2014

Quels bons moments passés au sein de ce festival si magique et exceptionnellement bien organisé par une équipe de bénévoles sympathiques et dévoués.

Merci encore à eux !!! et à 2015 très certainement !!!


Ci-dessous quelques photos ...de ces quelques moments de bonheur...


P1010106.JPG

*

la ferme electrique

la ferme electrique

SYNTAX ERROR

*

P1010107.JPG

*

P1010073.JPG

P1010076.JPG

HERMETIC DELIGHT

 

*

 

P1010122.JPG

P1010121.JPG

*

la ferme electrique

DODO !!! ( non, c'est pas un groupe, c'est Steph qui supporte pas le whisky )

 

la ferme electrique

PETIT DEJ ???

 

 

la ferme electrique

 

la ferme electrique

JESSICA 93

 

la ferme electrique

C'EST VRAI QUE C'ETAIENT LES MEILLEURES FRITES DU MONDE !!!!

 

la ferme electrique

 

 

la ferme electrique

la ferme electrique

la ferme electrique

la ferme electrique

 

la ferme electrique

MOVIE STAR JUNKIES


*


" Les amis peuvent transformer les mauvais moments en bon souvenir et les bons moments en souvenirs inoubliables "



22/06/2014

MARQUIS DE SADE

Issu de l'association de deux membres du groupe Rats d'égouts (Christian Dargelos, Frank Darcel) et de deux membres de Penthotal Lethaly (Philippe Pascal, Anzia), Marquis de Sade est l'un des groupe les plus représentatif de ce qu'on a appelé à partir de 1979 la scène rock rennaise. Ce courant musical du rock français répondait à la new wave anglaise dans un style où se mélangeaient aussi bien les influences du Velvet Underground, de la trilogie berlinoise de David Bowie (les albums Low, Heroes, Lodger), des vigoureux concerts des Stranglers (les albums Raven, No More Heroes), mais également du funk blanc des Talking Heads

Au-delà de la fusion musicale qui a donné naissance à cette scène rennaise, le style de Marquis de Sade était celui d'un rock adulte, volontiers sombre et dépressif. Les paroles des chansons étaient en français ou en anglais avec quelques traits d'allemand.


  

Ces chansons abordent des thèmes « européens », durs, complètement dénués d'humour et parfois un peu prétentieux : drogues, maladies, soumission, violence, endoctrinement, camps de travail, apocalypse. Très soutenu par le magazine branché Actuel, Marquis de Sade a posé sur en couverture avec la légende : « Les jeunes gens modernes aiment leurs mamans ».

La carrière de Marquis de Sade a été brève puisqu'ils n'ont sorti que deux albums. Le premier, Dantzig Twist (1979), contient les classiques Conrad Veidt,



Set In Motion Memories.

 


 

Le son brut, très marqué post-punk, fait ensuite place sur Rue de Siam (1980) à une production plus sophistiquée et un mélange d'influences new wave et funk.


  

Le groupe n'a malheureusement connu qu'un succès public limité et seul le public « branché » le soutenait. De nombreux changements de personnel ont émaillé la carrière pourtant brève du groupe.

 


En 1981, des différends d'ordre artistique entre le guitariste Franck Darcel et le chanteur Philippe Pascal firent éclater le groupe, le premier fondant Octobre, le second Marc Seberg. L'écoute des albums de ces deux groupes rend perplexe sur les différends artistiques des deux leaders, car le style de Marquis de Sade s'y retrouve quasiment à l'identique.

Avec du recul, Marquis de Sade apparaît comme un groupe culte qui a laissé une influence profonde dans le rock français des années 1980 et au-delà.

En 2013, une partie du groupe se reforma pour une prestation unique en hommage au velvet underground.


 

Source wikipedia :http://fr.wikipedia.org/wiki/Marquis_de_Sade_(groupe)

31/05/2014

RADIO ELVIS

Après avoir tourné en solo pendant deux ans, Radio Elvis est désormais accompagné par deux musiciens. Ce trio élégant et ambitieux remet à plat les codes du rock et de la chanson française pour nous en livrer une vision moderne et onirique, un croisement entre Dominique A, Rodolphe Burger et Tindersticks. Les guitares amples et les sons synthétiques se mêlent aux percussions et aux textes de ce jeune chanteur; le résultat est là : un rock littéraire et atmosphérique. 

SOURCE :http://www.franceinter.fr/personne-radio-elvis

 


Quand bien même / La traversée / Ne durait qu’une nuit d’été / Nos bras gardaient les griffes / Des passagers sauvages / Qui nous accompagnaient / Le long de la traversée

Quand bien même / Cette nuit d’été / Ne servait qu’une nouvelle échappée / La voilure garderait / La trace et la morsure / Des femmes / Qui nous accompagnaient / Le long de la traversée (x3)

Quand bien même / Au soleil retrouvé / Nos silhouettes dominaient la mer / Il n’y avait dans nos yeux / Que tout ce qui périt /Face aux doutes / Que tout ce qui périt / Face aux doutes / Qui nous accompagnait / Le long de la traversée

 


 

23:53 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : radio elvis

03/05/2014

MIOSSEC

 miossec

Avec Ici-bas, Ici même, Miossec sort un 9e album lumineux, terrestre, charnel, empreint de douceur. Hors de ses habituels univers pop-rock, ce très beau disque, écrit et composé pour l'essentiel par le Brestois, arrangé par Albin de la Simone, collectionne des textes sensibles, lucides sur l’amour, la mort et la vie : des mots justes, pesés, qui voguent sur une musique minimaliste, tissée de cordes et de marimba. Une fois encore, Miossec nous offre un époustouflant voyage. Rencontre.

 http://www.rfimusique.com/actu-musique/chanson/album/2014...

 


On vient à peine de commencer ( 2014 ) 

 


Nos morts ( 2014 )

 


Désolé pour le poussière ( 2004 )

 


Non non non non ( 1995 )

 

 

                                                         

 

22:40 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : miossec

21/04/2014

EUROCKEENNES VS LA FERME ELECTRIQUE

Fidèle aux Eurockéennes depuis 1991, je suis obligé de constater que la programmation n'est plus à la hauteur de ce festival Rock.....60 groupes sur 3 jours mais seulement 21% de rock représenté...la part belle revient aux groupes techno et Hip hop pour plus de 50% de la prog.

Alors, j'ai cherché un petit coin de bonheur, simple et sans prétention,  où le rock avait encore ses lettres de noblesse, et je suis tombé sur un petit festival en Seine et Marne " La Ferme Electrique " que je vous présente ci-dessous :

 


La Ferme Electrique est un festival de musique implanté en Seine-et-Marne, à la Ferme du Plateau de Tournan-en-Brie, aux portes de Paris (25 minutes de la gare de Paris Est), France. Durant deux soirées, la Ferme Electrique met en scène une vingtaine de concerts, des installations, des performances, des expériences sonores participatives, des expositions d'arts en liens avec la musique, des projections de films musicaux rares et inédits.

Né de l’impulsion de l’association Fortunella et du collectif La Ferme de la Justice, le festival La Ferme Electrique s’est constitué avec les idées et l’implication de musiciens, d’artistes et de techniciens réunis autour d’une même conception de la musique, de la fête et du partage.

La Ferme Electrique c’est également un ancien corps de ferme aménagé le temps du festival par une équipe d’installateurs, de bricoleurs et d’artistes, qui créent un décor à partir d’objets de récupération. Ce cadre intime, convivial et fraternel, défie les conventions et la froideur des grands festivals pour proposer une alternative Do It Yourself participative et créative.

Cette cinquième édition du festival La Ferme Electrique aura lieu les 4 & 5 Juillet 2014. Celle-ci propose une programmation à la fois audacieuse et éclectique. Peu soucieuse des étiquettes, la ferme électrique valorise essentiellement des groupes aux esthétiques singulières, en marge du grand circuit.

 


Les cinq strasbourgeois de HERMETIC DELIGHT semblent se jouer des esthétiques et, paradoxalement, dérouiller son auditoire par une identité singulière. Depuis 2010, le groupe délivre un bruit puissant et envoûtant où le chant lumineux, guidé par une rythmique implacable, se pose sur une atmosphère électrisante. Avec son dernier essai « To The Grave To The Rave !!! », EP 3 titres sorti fin 2013, HERMETIC DELIGHT s’est forgé une solide réputation de groupe à suivre tant auprès des aficionados de mélodies pop qu’auprès des disciples de l’exploration sonique.

 

 


Jessica 93 : Ses rythmiques déshumanisées n’évoquent rien d’autre qu’un spectre oublié au fond d’un local à poubelle. Les riffs de basse et de guitare plaqués par-dessus iront déterrer telle une longue vis rouillée la déprime la plus poisseuse et jouissive que votre cervelle ait pu abriter. 

 


Fruit direct de la scène musicale fertile de Chicago, Cheer-Accident est une force créative et vitale du rock depuis plus de 20 ans. Par leur constante recherche d’innovation, ils nous surprennent et se surprennent eux-mêmes, grâce à une inexorable recherche de changement. De la pop onirique au art-rock anguleux, Cheer-Accident fait preuve d’un équilibre puissant entre des enregistrement studios qui relèvent d’un travail de magicien, à la fois personnalisé et unique, et des performances live qui prennent aux tripes avec un rock ciselé et explosif. 

 


Trois presque geeks qui balancent un rock faussement simpliste, énergique et solide, servi par un son épais et rythmique, et des textes faits de codes informatiques ... Ici, pas de blouson en cuir (quoique ...), juste une loufoquerie légère qui détourne l'attention pour envoyer du steak.

 

 

 

Forever Pavot est né dans l'esprit pas tranquille d'Emile Sornin, comme un savant mélange de BO de film et de garage-psyché 60's. A coup d'orgue, de synthé analogique et de rythmique westernisante, cette musique quasi-retro donne le tournis et intrigue.

D'inspiration definitivement morriconienne, Forever Pavot offre une experience dans les affres du psychedelisme cinématique.

 


Sous ce nom, OISEAUX-TEMPÊTE, se révèle un trio de free rock ambient et instrumental, alternant paysages sonores oniriques et envolées crépusculaires.

Conçu dès l’origine comme un projet musical et visuel, le premier album a été enregistré par le trio de musiciens en interaction avec les montages et projections vidéos, une formule chargée émotionnellement qui stimule perceptions et questionnements relatifs aux dysfonctionnements du monde occidental. 

 


 Trio guitare-basse-batterie venant de Leipzig qui décharge un rock noisy dément, intense, rapide, tendu et complexe. Ce groupe possède une identité très forte faite de cris, de fracas de caisse claire, de hurlements de guitare et de basse percutante. Ça hurle, ça claque, ça tape comme si c’était la dernière fois que ça devait taper, ça crisse et ça joue encore bien fort. Ils incluent des composantes de free jazz dans leur tapage furieux et tendu à l'extrême.Réputé pour leur tapage en live, Don Vito est une expérience sonore qui ressemble à un test auditif sous cortisone ... 

 


Un groupe qui  nous prend à contre-pied avec les 7 titres parmi les plus directs et les plus incisifs de son répertoire. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le format court lui sied à merveille. Pas de place pour les hésitations ici, Zëro nous assène un arsenal de riffs abrasifs teintés d'une véritable urgence punk plus vigoureuse que jamais.

 


 


Non, l’Italie ce n’est pas que des Vespas bruyantes, des tomates mozza, et une dégustation de coppa en bord de mer. L’Italie, c’est aussi réservoir de garageux qui font de la musique de vrais durs. Repéré par le Suisse-Allemand Reverend Beat-Man et son label Voodoo Rythm Records, ce combo formé en 2006 sort un très remarqué premier album-concept autour de l'auteur Hermann Melville puis « A Poison Tree » qui affirme leur goût pour le Blues-Punk rampant aux ambiances sombres et fiévreuses. On pense à Birthday Party et aux meilleurs albums de The Gun Club ! Pour son nouveau LP, "Son of the dust", le groupe a évolué vers un son plus riche, des paroles toujours plus profondes, inspirées de Neil Young, Leonard Cohen et du R’n’B des années 80.

 

Voilà, j'y serai !!!!!!!!!!!!!!avec mes amis............

15/03/2014

BLOOD RED SHOES


Dix ans après leur rencontre, c'est à l'occasion de la sortie d'un nouveau disque éponyme que Laura-Mary Carter et Steven Ansell laissent transparaître les signes forts d'une évolution dans leur son.

Elle à la guitare, lui à la batterie, les deux jeunes anglais se voyaient nécessairement restreint par le minimalisme de leur line-up dans leurs aspirations de changement. Ne délaissant que très rarement la formule ayant rapidement fait le succès de leur binôme, c'est à travers une métamorphose de leur son de guitare, entraperçue pour la première fois en décembre dernier lors de la présentation du titre The Perfect Mess, que Blood Red Shoes semblent avoir trouvé leur salut, une démarche qui plus est renforcée par le choix de produire eux-mêmes les douze compositions que compte le disque, et ce sans l'aide d'un quelconque producteur. Jouant sur la distorsion et les déformations d'un son pourtant caractéristique depuis leurs toutes premières productions, les deux musiciens semblent par la même occasion avoir choisi de miser sur une agressivité sans retenue mais toutefois canalisée et mise au service de titres courts, directs et généralement immédiats.

De suspense il n'y a guère, le groupe affichant ses intentions dès le titre introductif de l'album, Welcome Home. Purement instrumental, ce dernier laisse transparaître une fougue juvénile à peine contenue et une énergie plaçant le disque sur une belle dynamique. N'excédant que rarement le cap des trois minutes et trente secondes pour une durée de quelques trente-cinq minutes au total, l'album, enregistré sur une période de six mois dans la ville de Berlin, se révèle progressivement comme le plus punk de la discographie de Blood Red Shoes. Si les titres The Perfect Mess ou An Animal laissent quant à eux transparaître un groove que The Black Keys n'auraient pas renié, les mélodies semblent malgré tout ponctuellement laissées de côtés au profit de la débauche d'énergie de la paire, à l'exception de Tightwire au sein duquel l'utilisation du piano est toute aussi surprenante qu'appréciable, mais aussi et surtout d'un Stranger plus aérien et complexe.

Si Speech Coma ou Don't Get Caught, dont la filiation avec les précédents albums du duo semble plus évidente, se veulent plus familiers, les anglais nous livrent avec ce cru 2014 un disque brut se traduisant par un changement de leur son à défaut d'un réel renouveau.

Source : http://soundofviolence.net

 

 

23:09 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : blood red shoes

05/10/2013

WILD FLAG

imagesrfvgrqehuk,.jpg

 

Formé d'anciennes Sleater Kinney et Helium, deux légendes de l'indé féminin 90, Wild Flag n'est pas une lubie de rockeuses lessivées, plutôt une cabale pour le retour en force de la guitare électrique. Le groupe va de petits brûlots pop bien tassés en jams psyché-post-punk rêveurs. Carrie Brownstein crie comme une suffragette en transe et échange des solos combatifs avec sa vis à vis Mary Timony. Les épaulent Rebecca Cole, qui a appris à jouer des claviers en écoutant les B52s, et Janet Weiss, qui malmène avec inventivité sa batterie.


 


18:09 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : wild flag

14/09/2013

DECIBELLES

decibelles

 

 Encore une bonne nouvelle venue de Lyon d'où débarquent ces trois jeunes filles électriques du nom de Décibelles. Un patronyme qui mélange le vacarme et la coquetterie, ce dont se chargent les brûlots secs de ces pétroleuses. Car derrière l'hostilité de ces guitares, la morgue de ces rythmes des cavernes, il y a un authentique esprit pop... ( les inrocks )

 

 


 



 

21:19 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : decibelles

30/05/2013

SAVAGES

3.jpg

Enfin, le premier album de Savages vient de sortir. Moi qui reste un fan de Joy Division, j'éprouve les mêmes frissons qu'il y a 30 ans...

sans-titre.png

http://savagesband.com/


 

22:13 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : savages

17/03/2013

SUSANNE SUNDFOR

imagesCA6PAHRP.jpg

Susanne Sundfor est une auteur-compositeur norvégienne.

Pianiste de formation, elle utilise dans ses chansons des sonorités électro et dubstep. Elle est souvent comparée à Joni Mitchell, Kate Bush ou Tori Amos.

Ses sources principales d'inspiration sont Radiohead, Jeff Buckley ou Rufus Wainwright. On peut remarquer que la plupart des textes sont inspirés par des oeuvres littéraires.

 


 


 


16:37 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : susanne sundfor

17/02/2013

MAMA ROSIN

Mama Rosin est un trio de rock'n'roll originaire de Genève(Suisse) fortement inspiré par la musique de Louisiane et des Caraïbes, les mythes vaudou et le rythm and blues. Il a été fondé en 2007 par Robin Girod et Cyril Yeterian, accompagnés à la batterie et percussions par Vanina Fisher (2007-2009) puis Xavier Bray.

Les Mama Rosin ont un son rappelant la musique cajun . Les compositions sont des mélanges d'influences de zydeco, de rythme de la Nouvelle-Orléans, de musique psychédélique et de transe étrange. Ils ont pour influences majeures : le Gun Club, Jonathan Richmann, Dr. John, le Velvet Underground, Bo Diddley et la musique cajun, le blues, le calypso et le zydeco early years !


00:53 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mama rosin

20/01/2013

CAPSULA

l.jpg

 

Originaire d'Argentine, CAPSULA pose ses valises à Bilbao au pays basque. Le groupe se compose de Martin GUEVARA au chant et à la guitare, de Coni DUCHESS à la basse et de  Ignacio VILLAREJO à la batterie.

Les 3 ibériques d'adoption jouent sur les terres de Sonic Youth et des Stooges.

l'un des groupes de rock les plus excitants du moment.

 


17:40 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : capsula

05/01/2013

HOMMAGE A LED ZEPPELIN

Hommage à Led Zeppelin par le groupe " Heart " qui reprend l'une des plus belles chansons rock de tous les temps.

Au balcon, John Paul Jones le bassiste, Robert Plant le chanteur et Jimmy Page le guitariste.

Visages émouvants flétris par le temps.

Il manque John Bohnam le batteur décédé en 1980 à l'âge de 32 ans ( c'est son fils Jason Bohnam qui joue de la batterie sur le morceau )


 

et......Le morceau original

 

 

Stairway To Heaven (Escalier Vers Le Paradis)

Il y a une femme qui est certaine que tout ce qui brille est or
Et elle achète un escalier menant au paradis
Et lorsqu'elle y est, elle sait si les comptoirs sont fermés
Un mot lui suffira pour avoir ce pourquoi elle est venue
Ooh, ooh, et elle achète un escalier menant au paradis


Il y a un signe sur le mur, mais elle veut en être certaine
Parce que tu vois les mots ont parfois un double sens
Sur un arbre à côté du ruisseau, il y a un oiseau qui chante
Parfois toutes nos croyances sont mises en doute
Ooh, ça sème le doute en moi
Ooh, ça sème le doute en moi

J'ai une sensation lorsque je regarde vers l'ouest
Et mon esprit a grand besoin de partir
Dans mes songes j'ai vu des ronds de fumée à travers les arbres
Et les voix de ceux qui laissent faire sans bouger
Ooh, ça sème le doute en moi
Ooh, ça sème réllement le doute en moi

Et on chuchote que bientôt, si nous donnons tous la mélodie
Alors le flutiste nous mènera à la raison
Et un nouveau jour viendra pour ceux qui sont toujours là
Et les forêts retentiront de joie

S'il y a du remue-ménage dans ta haie, ne t'affole pas
C'est simplement le nettoyage de printemps pour la Reine de Mai
Oui, il y a deux voies que tu peux prendre, mais au bout du compte
Il est encore temps de changer ta route
Et ça sème le doute en moi

Ta tête bourdonne et ça ne partira pas, au cas où tu ne le sais pas
Le flutiste t'invite à le rejoindre
Chère madame, peux-tu entendre le souffle du vent, et le savais-tu
Que ton escalier s'étend sur le vent murmurant

Et alors que nous dévalons la route
Nos ombres plus grandes que nos âmes
Il y a une femme qui marche que nous connaissons tous
Qui brille d'une lumière blanche et veut montrer
Comment chaque chose se change en or
Et si tu écoutes attentivement
Finalement l'air viendra à toi
Lorsque tous ne font qu'un et qu'un les fait tous
Pour être un roc et ne pas rouler

Et elle achète un escalier menant au paradis

 

Paroles sur http://www.lacoccinelle.net/

 


 

 

 

 

18:32 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : led zeppelin

10/11/2012

LONELADY

Julie Campbell est diplomée en beaux arts à la Manchester Metropolitan University. C'est là qu'elle commence à écrire et enregistrer de la musique. En 2010, elle sort son premier album "Nerve up ".

En 2011, elle collabore avec Jah Wobble et Keith Levenedans sur un projet intitulé "Vie psychique". L'album éponyme sortira le 14 novembre 2011. 


21:12 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lonelady

16/10/2012

SLOY

images.jpg

 

groupe de noisy rock français originaire de Béziers, formé en 1991 et dissout en 2000. Influencé par des groupes tels que Devo, Talking Heads, Jesus Lizard ou encore Joy Division, il jouait un rock énergique et singulier. Sloy connaît vite une ascension fulgurante : après une apparition remarquée aux Transmusicales de 1994, John Peel invite le groupe pour une Peel Session sur BBC Radio 1 en mars 1995 ; la même année le célèbre Steve Albini produit leur premier album Plug, et les invite en première partie de son groupe Shellac. PJ Harvey, qui assiste au concert, est conquise à son tour et leur offre une première partie à Londres. Roadrunner, qui avait dans un premier temps limité la distribution de Plug à la France, la Belgique et la Hollande, décide de l'étendre à l'Angleterre en novembre.

L'année suivante le groupe ralentit le rythme des concerts pour se consacrer à l'écriture d'un nouvel album, Planet of Tubes, enregistré en juin 1996; l'album est enregistré (au Black Box Studio, près d'Angers) et masterisé (aux Studios Abbey Road) par Steve Albini, et publié par PIAS en France et en Allemagne. Le groupe passe honorablement le cap difficile du deuxième album et connaît une forte médiatisation ; il jouera notamment en 1998 pour l'émission télévisée Nulle Part Ailleurs.

En 1998 toujours, le groupe est retenu par Noir Désir pour faire partie de l'album de remix One Trip/One Noise avec sa reprise de Les Écorchés.

Au printemps de la même année, Sloy enregistre son troisième album Electrelite, incorporant certains éléments de disco et avec une sororité rappelant les années 1980, qui ne rencontre pas le succès escompté. Il est suivi d'une dernière tournée importante, en Belgique et en France, avec plusieurs concerts en première partie de Placebo.Le groupe se sépare en 2000.


 

 

 

22:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sloy

13/10/2012

VIRAGO

VIRAGO 12 ANS DEJA !!!

 

Il me tarde de boire je me sens liquide
Quand tu coules dans mes veines je me laisse en proie
Trop d’envie de déboires que je n'’élucide
Il faut que j’en revienne, c’est la 1ere fois

Est ainsi que Cézame m'a fait le tournis ?
Est-ce ainsi que sans ames je m’en suis épris ?
Est-ce ainsi que la flamme attend le répis ?
JE FIXE IDEE FIXE ouvre moi
Sois la clef de mon âme
(Quand tu coules dans mes veines je me laisse en proie, me sens livide)
Sois plus pres de mon âme

Il me suffit des goutes et j'’en vois le vide
C’est le gout de ma peine certains de ma foi
Aussi fort que ces shoots qui m’envoie livide
Il faut que j’en reprenne c'’est la dernière fois

Est-ce ainsi que Cézame m'a fait le tournis ?
Est-ce ainsi que sans ames je m’en suis épris ?
Est-ce ainsi que la flamme attend le répis ?
JE FIXE IDEE FIXE ouvre moi
Sois la clef de mon âme
(Quand tu coule dans mes veines je me laisse en proie, me sens livide)
Sois plus pres de mon âme

Est-ce ainsi que Cézame m'a fait le tournis ?
Est-ce ainsi que sans ames je m’en suis épris ?
Est-ce ainsi que la flamme attend le répis ?
JE FIXE IDEE FIXE ouvre moi
Assez ! il faut me laisser passer
Assez ! il faut me laisser entrer
 


 

"Elle me dit que tout va mal
C’est la vie, c’est pas tous les jours rose
Elle me dit c’est viscéral
Je n’arrive plus à croire, à avaler quelque chose
Elle me dit que tout la lasse, et j’en passe
Je n’arrive plus à faire face
Il faudrait que je le dépasse
Je n’vais plus me voiler la face

Je sais bien que les temps sont durs
A celles qui n’ont plu, on murmure
C’est par la porte qu’il faut sortir
Même si l’histoire semble réfléchir
Tout s’emporte et se délire
C’est l’atmosphère, obligé de sourire
Il faut mettre ses mains sur sa bouche et ses yeux
Et se dire que tout va pour le mieux
C’est-à-dire...

Pour un seul instant je m’en voudrais
De dire que tout va pour le mieux
Pas un seul instant, je n’imaginais
Pas un seul instant...

Elle me dit "j’ai plus envie
L’amour m’a joué bien des tours
Je n’aime plus attendre ici l’amour".
Ca ne me fait plus rien mais je ne lui pas dit.
Je me fais de plus en plus mal
Je me torture mon esprit
C’est la spirale sans le moral
Elle avale tout, ah c’est infernal
Mais bien sûr comme on dit
C’est normal, c’était fatal
Il faudrait se faire croire que c’est sans ce souci
Et se dire que tout va pour le mieux
C’est pas pire...

Pour un seul instant je m’en voudrais
De dire que tout va pour le mieux
Pas un seul instant je n’imaginais
Pas un seul instant...
Tout va pour le mieux
Tout va pour le mieux
Tout va pour le mieux
Tout va pour le mieux dans le malheur des mondes
Tout va pour le mieux
Pour un seul instant je m’en voudrais
De dire que tout va pour le mieux
Pas un seul instant je n’imaginais
Pas un seul instant...
Plutôt crever
Plutôt crever
Plutôt crever
Plutôt crever
Tout va pour le mieux
Tout va pour le mieux dans le malheur des mondes

 

 

 


 

 

21:32 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : virago

25/09/2012

SALOME LECLERC

 

sans-titrelompkj.png

Salomé Leclerc est originaire d’un petit village de 400 habitants situé à moins de 200 km de Montréal. A 26 ans la jeune artiste vient de sortir son premier album « Sous les arbres ». Réalisé par Emily Loizeau et contenant 12 titres, découvrez l’univers folk/pop de la révélation québécoise de cette rentrée.

 


21:34 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salome leclerc

13/09/2012

BLOOD RED SHOES

blood red shoes

 

 
Blood Red Shoes est un groupe de rock originaire de Brighton, en Angleterre. Il est composé de Steven Ansell (voix et percussions) et de Laura-Mary Carter (voix et guitare).

Fin 2004, les groupes respectifs de Steven Ansell et Laura-Mary Carter (Cat On Form et Lady Muck) se séparent. Ils décident alors de former un duo, le nom du groupe provenant d'une anecdote concernant Ginger Rogers, qui avait tellement dansé en tournant des scènes d'une comédie musicale que ses chaussures blanches étaient devenues rouges sang. Ils jouent très rapidement leurs chansons sur scène et se font connaître par leurs prestations en live. Ils sortent alors quelques singles chez différents labels indépendants (Victory For The Magpie est le premier en juillet 2005 et il est suivi de trois autres en 2006).

Ils signent en avril 2007 chez V2 Records et sortent le 25 juin sous ce label une compilation de leurs singles nommée I'll Be Your Eyes. En 2007,  Ils se produisent durant l'été dans plusieurs festivals, notamment au T in the Park, et jouent en première partie de groupes comme Maxïmo Park, Biffy Clyro, Gossip et Panic! at the Disco.

Ils sortent le 14 avril 2008 leur premier album studio, Box of Secrets,l'album se classe à la 47e place des charts britanniques. Le 20 août 2008, ils assurent la première partie de Rage Against the Machine au parc de Saint-Cloud.

L'album, intitulé Fire Like This, sort le 1er mars 2010 et le groupe part ensuite en tournée en Europe et aux États-Unis

En 2011, le duo part enregistrer son troisième album après sa tournée de festivals estivaux. L'enregistrement est bouclé en deux mois et la musique du groupe évolue avec cet album vers des sonorités plus acoustiques même si certains morceaux restent dans la veine de leurs deux albums précédents. L'album, intitulé In Time to Voices, sort le 26 mars 2012. Il se classe à la 61e place des charts britanniques. Le groupe entame ensuite une tournée en Europe et aux États-Unis.


 



 

 

 

20:57 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : blood red shoes

06/09/2012

THE RUMOURS

 Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’est pas évident de trouver des informations fiables concernant The Rumours. Enfin, on en trouve des choses sur The Rumours mais pas sur ceux qui nous intéressent. Les nôtres  sont allemands, apparemment signés sur un label norvégien qui ne les a même pas dans son catalogue internet! C’est à se demander si ce groupe existe réellement. Surtout qu’en l’écoutant, on a quand même du mal à croire qu’il s’agit-là de compatriotes de Tokio Hotel : cela sonne tellement anglo-saxon. On croirait entendre les Arctic Monkeys ou The Libertines avec quelques soupçons de Franz Ferdinand. Pourtant ils sont bel et bien allemands ces jeunes hommes. Originaires de Dinslaken, cette toute récente formation est repérée fin 2009. Dans le cadre d’un programme national de soutien aux jeunes artistes, « Initiative Musik »,  le groupe reçoit quelques subventions. Leur album est largement proposé sous différentes formes de diffusions : labels classiques et netlabels. [Sans aucune  information sur le groupe d'ailleurs ou alors quelques chroniques en langue allemande : pas terrible cette promo.]  From The Corner Into Your Ear est leur première réalisation. Autant le dire : cet album est terrible. Pas forcément très original , Mais il suffit d’être fan de ce genre de musique pop rock aux ambiances dansantes pour adhérer dès les premières écoutes. Impossible de s’en défaire! . Alors l’air de rien, en quelques jours, on peut dépasser facilement les 200 écoutes. Les morceaux sont follement légers avec cette petite touche tubesque qui fait qu’on s’entête à les réécouter sans cesse.

source : http://paperblog.fr/3374787/the-rumours-from-the-corner-i...


 


 http://www.myspace.com/therumoursmusic

 

17:48 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : the rumours

27/06/2012

THEE OH SEES


Thee Oh Sees, c’est avant tout John Dwyer. Hyperactif, ex-dealer et surtout prodigieux mélodiste, ce Californien d’adoption lance ce projet – qui s’est tour à tour appelé The Ohsees, OCS, Orange Country Sound.

Sur une base garage-punk classique, Dwyer nous confie amener des influences allant bien au-delà des limites du genre, piochant tour à tour dans le jazz, les musiques du monde, le prog des 60′s.

Quand on sait que le bonhomme a tendance à faire disparaître ses groupes une fois qu’il considère en avoir fait le tour, comme il l’a fait pour Coachwips ou Pink & Brown, on n’est pas mécontents d’avoir attrapé Thee Oh Sees à temps.

www.the-drone.com/magazine/thee-oh-sees-interview/

 

Le groupe sera présent aux Eurockéennes de Belfort le samedi 30 juin à 19h15.

 

 

www.theeohsees.com

 

21:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : thee oh sees

19/05/2012

MORIARTY

Le groupe est constitué de cinq artistes d'origine française, américaine, suisse et vietnamienne. Le groupe se baptise Moriarty, en référence à Dean Moriarty, le héros de Sur la route de Jack Kerouac.

 

Dans un premier temps, le groupe compte huit membres : la chanteuse Charlène Dupuy, le batteur Médéric de Vanssay, et le saxophoniste Davide Woods ont quitté le groupe depuis. Rosemary Standley rejoint le groupe en 1999. Le groupe passe de reprises de standards du blues à des compositions dans un registre rock. Les départs successifs des batteurs forcent le groupe, réduit à cinq membres (Rosemary, Arthur, Thomas, Charles et Stephan) à jouer en acoustique.

À la suite d'un spectacle, le groupe rencontre en 2005 Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff[1], qui co-produisent par la suite le premier album avec le label Naïve. Au même moment, ils remportent le Prix Paris Jeunes Talents. Le groupe fait un passage remarqué au Printemps de Bourges 2006 sur la scène Pression live puis à nouveau en 2007 sur cette même scène. Lancé par un premier single Jimmy issu de leur premier album Gee Whiz But This Is a Lonesome Town sorti en octobre 2007, le groupe connaît alors un succès certain qui lui permet de jouer à La Cigale à guichets fermés et l'album se vend à plus de 50 000 exemplaires en quelques mois[2], pour finalement être disque d'or un an après sa sortie[3] et atteindre un total de 150 000 exemplaires vendus[4].. Le groupe entame alors une longue tournée française qui passe en avril 2008 par le Printemps de Bourges sur la grande scène du Phénix pour réapparaître à 23h30 une nouvelle fois sur la scène Pression Live qui leur avait permis de se faire connaître. Une tournée qui passe également par la Suisse, le Canada, l’Espagne, l’Allemagne et l’Angleterre.

 


Moriarty The missing live 3/3 Alice & Lewis and... par FabriceduPeloux

 

En 2008, Moriarty était pour la seconde fois au festival Solidays où ils avaient déjà eu l'occasion de jouer trois ans auparavant grâce au prix Paris Jeune Talent[5]. Cette même année ils ont également donné des concerts au festival des Eurockéennes de Belfort, aux Francofolies de La Rochelle, au Montreux Jazz Festival, au Festival International de Benicassim, ainsi qu'à la Fête de l'Humanité. Ils se sont produits en octobre 2008 dans la salle de l'Olympia, à Paris.

Le groupe puise son inspiration dans la musique traditionnelle irlandaise, la country et le blues, avec des instruments comme la contrebasse, l'harmonica, le kazoo, tout en ajoutant dans ses compositions originales les sons d'une machine à écrire, d'une valise, d'une cloche d'hôtel. Le groupe joue autour d'un seul micro sur scène, habitude prise lorsqu'il faisait des premières parties de concert, où la qualité du mixage est souvent inégale.

En 2008, Moriarty fait partie des 10 artistes nommés pour le prix Constantin[6].

Après une tournée française de plus de 150 dates qui les a vu passer aussi bien sur des grosses scènes de festival que dans des petits lieux tels que des chapelles, le quintet franco-américain continue sa route en 2009 en passant notamment par les États-Unis, le Canada, l'Allemagne, la Belgique, la Suisse, l'Angleterre, la Suède ...


MORIARTY - ''ISABELLA'' - onpc 04-05-2011 par inet

 

En octobre 2010, Moriarty fonde son propre label anagrammique Air Rytmo « afin de se réconcilier avec sa propre lenteur[réf. nécessaire] » et présente, en avant première, son second album The Missing Room à l'occasion d'une série de concerts, en mars 2011, au Trianon à Paris avant sa sortie en avril 2011. Le disque reçoit le label « disque d'or » en France en quelques mois[réf. nécessaire].

Membres du groupe

16:58 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : moriarty

07/05/2012

CEREBRAL BALLZY

Pour se remettre de nos émotions d'hier, un bon groupe hardcore de Brooklyn. Il sera présent aux eurocks de Belfort le samedi. Pogo en vue...


18:42 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cerebral ballzy

02/05/2012

STRANGE HANDS

STRANGE HANDS est un groupe garage formé en 2008 à Bordeaux.

Intéressés par les expériences psychédéliques et la musique 60's, Lucas, Melvyn & Victor décidèrent de créer un groupe dont la formation resterait aussi primitive que possible. Pas de basse mais guitare douze cordes, guitare et batterie ou encore guitare, orgue, batterie sont au menu. Sans oublier un son tranchant et une importante reverbe.

Bref on jurerait que ces petits gars bien inspirés viennent des Etats-Unis avec leurs guitares et leurs voix réverbées, ces réminiscences de surf music, ce son débraillé qu'on retrouve actuellement chez les jeunes formations U.S signées notamment sur Burger Records (Fullerton CA), Captured Tracks (New York), Vice Records ...

Mais en effet ils font partie de cette jeune génération de frenchies qui poursuivent l'histoire du punk, comme le font les groupes des labels parisiens Inch' Allah Records et Born Bad

 

 http://www.novorama.com/1-day-1-track/strange-hands-du-garage-from-bordeaux.html


 

 

 

19:45 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : strange hands

01/05/2012

TOY


En mal d'expérimentations sonores et désireux de produire sa propre musique, Tom Dougall fonde Toy avec deux anciens Jing Jang Jong (Dominic O'Dair et Maxim Barron). Afin de toucher la densité musicale d'un collectif ainsi qu'une certaine connexion spirituelle, le trio recrute le batteur Charlie Salvidge et l'Espagnole Alejandra Diez aux claviers. Sous l'aile protectrice de The Horrors, les cinq Londoniens bousculent l'héritage britannique en entremêlant les décennies et les genres, du shoegazing au rock psychédélique en passant par le post-punk et la britpop.

http://www.flechedor.fr

 

10:21 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toy

28/04/2012

FUTURE OF THE LEFT

120x120-000000-80-0-0.jpg


18:34 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : future of the left

18/03/2012

MIREL WAGNER

 bb0c44d344.jpg

A l’écoute du premier album de la Finlandaise (d’origine éthiopienne) Mirel Wagner, les amateurs de folk dépressif ont du mal à cacher leur joie. Ils ont trouvé la fille cachée de Leonard Cohen et Hope Sandoval, à moins que ce ne soit celle de Ian Curtis et Billie Holiday. Elle était bien cachée, peut-être même enterrée. La pochette donne le ton: un visage noir sur fond noir.Il n'y a aucun espoir dans ces chansons spectrales, qui semblent sortir de la chaumière d'une sorcière médiévale. L'instrumentalisation est légère mains l'ambiance est lourde, empoisonnée, terrassante. Mirel WAGNER a 24 ans, mais ses chansons semblent dire qu'elle a vécu mille vies, ou plutôt survécu, obsédée par la mort et les fantômes. Une terrifiante pierre tombale dans le jardin du folk. 

Tiré de l'article : http://www.lesinrocks.com/musique/musique-article/t/76601...



11:29 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mirel wagner

09/03/2012

PAPIER TIGRE


Papier Tigre est un trio nantais formé en 2006. La rythmique saccadée et décharnée est leur marque de fabrique. Difficile de ne pas les comparer à Fugazi ou Jesus Lizard. A découvrir absolument....

http://www.myspace.com/papiertigre

 

21:52 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu